La fondation  
 

    En 1975, suite à l’évolution socioculturelle du pays, le Père RICHER, salésien de Don Bosco, enquête auprès des entreprises de la région pour connaître les besoins en ouvriers qualifiés. Il s’avère que les sociétés manquent d’électriciens qualifiés. Le Père Richer fonde ainsi la section professionnelle d'électricité de la JUK.

La JUK-SPEL démarre doucement, elle est toute petite et ses moyens sont très limités. La salle de gymnastique du stade est transformée en atelier d’électricité et de mécanique et les dix élèves, de l’époque, sont encadrés par un directeur et deux formateurs (coopérants français).

Deux années plus tard, en 1977, le centre reçoit une aide financière importante qui lui permet de construire le rez-de-chaussée du bâtiment le long de la rue Mohamed Abdouh. Cette aide est apportée principalement par CEBEMO, CARITAS MAROC et le LION’S CLUB de la ville de Kénitra.

 

 
  L’agrandissement  
 

    En 1981, CEBEMO finance entièrement la construction du premier étage du bâtiment, la JUK-SPEL peut alors accueillir 120 élèves. Entre-temps, les élèves ont fabriqué toutes les tables de classes et d’ateliers.

     Et depuis, la JUK n’a cessé de grandir et d’évoluer. Grâce à l’aide de la France, et en particulier  la Délégation Catholique pour la Coopération (D.C.C.), l’école a bénéficié du soutien de 107 coopérants.

    Depuis sa création, plus de 1300 élèves sont passés par la JUK-SPEL dont 650 ayant poursuivi jusqu’en fin de troisième année se sont présentés à l’examen final. 498 ont obtenu leur diplôme.

    La plupart de nos élèves travaille dans différents secteurs économiques du pays :  Office national des phosphates (O.C.P), la régie autonome de Kénitra (R.A.K.), la compagnie marocaine de carton et papier (C.M.C.P), la cellulose du Maroc à Sidi Yahia du Gharb, la sucrerie du Gharb, l’office national de l’eau potable (O.N.E.P.), l’office national de l’électricité …

 

 
  L’accréditation  
 

    Dès le départ, le diplôme de la JUK SPEL a été reconnu par la Chambre de Commerce et de l'Industrie de Kenitra. Grâce aux différentes promotions de diplômés, l'école a réussi à avoir une bonne réputation dans la région de Kenitra. Seulement, cela restait au niveau local.

     Ce n'est qu'en 2000 que l'école a débuté les démarches pour être reconnue par l'Etat marocain. L'école a été homologuée pendant l'année scolaire 2003 – 2004. Grâce à cela, l'Etat reconnaissait le droit à enseigner à la JUK SPEL. Enfin, les démarches ont abouti en 2004 – 2005 à l'accréditation de l'école. Désormais, les diplômés reçoivent un diplôme d'Etat, reconnu par le ministère de la formation professionnelle.

 
 
  La restauration et l'aménagement  
 

2006 : fermeture du niveau technicien

Juillet2009 : renouvellement de l’accréditation de la qualification et l’agrandissement de la JUK SPEL

2014 :

-En juillet accréditation du niveau technicien

-Fin de la construction du troisième bâtiment de la JUK SPEL

-Signature de partenariat avec IECD (Institut européen de coopération et développement) entraînant le partenariat avec les autres partenaires de diverses associations et ONG.

- Jumelage de la JUK SPEL au lycée français Saint Remi à Roubaix France.

- En 2014-2015, cohabitation des professeurs de la JUK SPEL à ceux de saint Rémi.

2015-2016 : Voyage de nos deux professeurs en France pour concrétiser le jumelage avec le Lycée saint Rémi

Mars 2016 : Participation au forum international des étudiants au Maroc

Juillet 2016 : Signature de partenariat avec l’Association SES des experts internationaux d’Allemagne qui a entraîné le voyage d’un expert allemand Franz ALSTERS au Maroc pour la formation des énergies solaires aux stagiaires et professeurs.