Les origines

 
 

     La congrégation des Sœurs du Sauveur et de la Sainte Vierge est implantée à Kenitra depuis 1925. Les Sœurs ont commencé par mettre en place une « goutte de lait » : service social, où elles accueillaient la journée les enfants dont personne ne s’occupait. En 1927, elles ouvrent une école primaire et secondaire, à laquelle s’ajoutent dès 1930 des sections maternelles. L’école maternelle, appelée Institution Sainte Famille, existe toujours. Elle est sous la tutelle de l’archevêché de Rabat. En parallèle, les Sœurs se sont toujours occupées de jeunes filles de 16 à 20 ans, issues de milieux modestes, et souvent en situation d’échec scolaire.

 
 

 

Création du Centre de Formation Féminine

 
 

    En 1963 est ouvert un Centre de Promotion et de Formation Féminine, pour les jeunes filles de 15 à 18 ans, issues de milieux modestes, et en difficultés scolaires. Ce centre voulait d’abord assurer des cours dans le but de former des jeunes filles à leur rôle d’épouse et de mère de famille. On y dispensait des cours d’enseignement général et des cours pratiques. A la fin des 3 années, les élèves pouvaient continuer à broder dans un atelier ouvert pour elles.

Avec l’évolution de la société, et particulièrement de la condition de la femme, il ne s’agissait plus seulement d’alphabétiser ou de préparer ces femmes à construire un foyer. Il fallait leur donner le moyen d’être responsable, d’acquérir leur autonomie, leur permettre de gagner leur vie.