L’association JUK                                                                                

 

      La JUK est une association à but non lucratif, qui forme des jeunes marocaines et marocains en difficultés. Il s’agit aussi bien de formation professionnelle et technique, pour l’apprentissage d’un métier, que de formation humaine. L’association veut former des jeunes pour qu’ils puissent travailler, mais elle a également l’ambition d’en faire des citoyens autonomes, responsables et maîtrisant le français, des personnes qui savent prendre des initiatives et qui savent communiquer.

 

L'organisation                                                                                      

 

       Comme le prévoient les statuts de l’association, la JUK  se réunit en assemblée générale chaque année, lors du quatrième trimestre de l’année civile en cours. C’est le moment pour évoquer les activités de l’association à travers ses 2 écoles. Un bilan moral et financier est présenté. C’est l’occasion d’une rencontre entre les différents membres de l’association, les professeurs des deux écoles et les amis de la JUK.

 

L'historique                                                                                         

 

     Le 1er avril 1937, les Salésiens de Don Bosco créent dans la petite ville de Port-Lyautey une association destinée à la jeunesse locale : La  Joyeuse Union de Port-Lyautey (J.U.P.L.) dont le but est d’offrir aux jeunes une formation musicale et sportive. Malgré la deuxième guerre mondiale, la J.U.P.L. continue sa mission. En 1952, elle achète un terrain situé entre la rue du SEBOU et la rue de SEBTA, et elle y construit une salle de gymnastique. (Actuel atelier électrique de première année).

     Deux ans plus tard, en 1954, le terrain de basket de cette association (actuelle cour de la JUK-SPEL) est homologué comme stade fédéral :

· Stade de 28 m x 15 m,

· Tribune de 120 places assises,

· Pelouse de 100 places assises et 400 debout,

· Éclairage pour jouer en nocturne.

     En mars 1956, année de l’indépendance, la J.U.P.L. change de nom et devient la Joyeuse Union de Kénitra (JUK). En 1957, elle construit un foyer pour les jeunes. (Aujourd’hui, atelier de mécanique.) 

     Dans les années 60, la JUK devient un club sportif de haut niveau, équipes en première et seconde division qui se distinguent par leur comportement, comme en témoignent les articles de journaux datant de cette époque. En athlétisme aussi, les champions de la JUK se font remarquer au niveau national.